» » Diversity and changes during development of genome size of plants: for example polysomatie from a cytogenetic study of Polynesian vanilla (Vanilla xtahitensis , Orchidaceae)
Export in pdf  Export in pdf


Diversity and changes during development of genome size of plants: for example polysomatie from a cytogenetic study of Polynesian vanilla (Vanilla xtahitensis , Orchidaceae)

Diversité et modifications au cours du développement de la taille du génome des plantes : exemple de polysomatie à partir d'une étude cytogénétique du vanillier polynésien (Vanilla xtahitensis, Orchidaceae)

La revue scientifique American Journal of Botany publiera dans son numéro de juin 2011 l'article « Diversity and dynamics of plant genome size : « an example of polysomaty from a cytogenetic study of Tahitian Vanilla (Vanilla Xtahitensis, Orchidaceae) » concernant les résultats des travaux de recherche de l'Etablissement Vanille de Tahiti.

American Journal of Botany est une des 10 plus importantes revues scientifiques internationales en terme d'influence et de nombre de lecteurs, dans les domaines de la biologie et de la médecine. Cette revue internationale n'accepte de publier, après vérification par un comité de lecture, que des articles innovants, de grande rigueur et dignes d'intéresser une large audience de scientifiques. Il s'agit donc pour l'Etablissement Vanille de Tahiti d'une grande reconnaissance de la qualité et de l'intérêt des ses travaux de recherche sur le vanillier polynésien. La Polynésie française est ainsi reconnue comme un des leaders dans le domaine de la recherche sur les vanilliers.

Les résultats publiés sont le fruit d'une collaboration réussie entre l'EVT, l'Université d'Orsay et le CNRS de Gif sur Yvette. Chez le vanillier tahitien (Vanilla Xtahitensis), comme chez les autres vanilliers cultivés dans le monde, le nombre de chromosomes dans une même plante peut varier (aneuploïdie et endoreplication partielle). Ces aberrations cytogénétiques sont maintenues lors de la multiplication par boutures mais, fait plus surprenant, elles se retrouvent également chez les hybrides. Cependant, il doit exister un phénomène complexe de régulation du génome entre les tissus somatiques aneuploïdes et les tissus reproducteurs, car ces derniers présentent des nombres normaux de chromosomes. Il s'agit là d'un nouvel exemple de régulation du génome lors du développement, chez les plantes qui intéressera les chercheurs travaillant sur les orchidées mais aussi les chercheurs s'intéressant plus généralement à la cytogénétique des plantes.

IIlustration de la variation du nombre de chromosomes chez le vanillier polynésien. Pour chaque morphotype, les deux cellules photographiées proviennent d'une même racine. Morphotype Poura avec 27 (A) et 31 chromosomes (B); morphotype stérile avec 35 (C) et 39 chromosomes (D); morphotype Haapape avec 49 (E) et 56 chromosomes (F).

La publication est accessible ici : http://www.amjbot.org/content/early/2011/05/17/ajb.1000415.abstract

__________________________________________________________________

1) Aneuploïdie : le nombre de chromosomes est plus faible que le nombre normal ;

2) Endoreplication : se dit d'une cellule dont l'ensemble des chromosomes est dupliqué ; endoreplication partielle : une partie seulement des chromosomes est dupliqué dans la cellule .

 
Leave a comment